Glossaire

Qu'est-ce qu'une donnée d'inventaire ? Un indicateur ?  Le droit de propriété intellectuelle ? Que signifient GBIF, ZICO ?

Les travaux du SINP et de l'ONB ont rapidement montré l'importance  d'une terminologie précise pour avancer avec l'ensemble des acteurs en prévenant les quiproquos et autres malentendus. Il est également utile de retrouver facilement la signification des sigles et acronymes utilisés : organismes, politiques, projets..

Il peut exister plusieurs définitions pour un même terme ou expression. Par exemple "base de données" possède une définition informatique ("un regroupement ordonné d'informations numérisées") mais également juridique ("toute collection d'informations, numériques ou non"). Les mots, termes et expressions du glossaire sont répartis en 4 thèmes :

  • les mots des systèmes d'information : donnée, observation, fournisseur de données... ;
  • les mots des observatoires : indicateur, pertinence, périmètre, sensibilité... ;
  • les mots du statut juridique : droit sui generis, propriété intellectuelle... ;
  • les mots de la biodiversité : espèce, habitat, milieu...

Les mots du glossaire déjà intégrés sont signalés (cf ci-dessus) dans le site par un surlignage en pointillé.

Darwin Core
  • Le format Darwin Core vise à faciliter l’échange d’informations concernant les occurrences géographiques de présence des organismes et l’existence de spécimens dans les collections.

    Référence: 

    D’après Biodiversity Information Standards (TDWG)

    Technique - Informatique

Le format Darwin Core vise à faciliter l’échange d’informations concernant les occurrences géographiques de présence des organismes et l’existence de spécimens dans les collections.


Dictionnaire de données
  • Recueil de mots ou d'expressions d'une langue, présentés dans un ordre convenu et destinés à apporter une information. Les dictionnaires de données sont des documents de spécification qui décrivent et précisent la terminologie et les données disponibles pour un domaine particulier. Ils comportent des entités (ou objets) reliés logiquement avec d'autres. Ils servent notamment à concevoir des bases de données. Plusieurs aspects de la donnée y sont traités : sa signification, les règles indispensables à sa rédaction ou à sa codification, la liste des valeurs qu'elle peut prendre, la ou les personnes ou organismes qui ont le droit de la créer, de la consulter, de la modifier ou de la supprimer... Un dictionnaire de données repose sur un ou plusieurs jeux de données de référence

    Référence: 

    D’après le SANDRE

    Technique - Informatique

Recueil de mots ou d'expressions d'une langue, présentés dans un ordre convenu et destinés à apporter une information, voir définition complète dans le glossaire.

 


Dispositif de collecte sur la biodiversité
  • Tout dispositif qui permet, par mesure, observation ou toute autre méthode, d'acquérir des données de connaissance sur : les milieux, les ressources et leurs usages, les pressions (et impacts associés) qui s'exercent sur les milieux et ressources, et les données économiques afférentes.

    Référence: 

    D’après le glossaire IDCNP ET SANDRE, d’après Onema et OIEau

    Technique - Informatique

Distribution de référence d’un taxon
  • Une distribution de référence est un jeu de données figé représentant la répartition d’un taxon, obtenu à partir d’un ensemble validé de données d’observation rapportées au niveau d’un maillage représentant le meilleur niveau de connaissance possible à un moment donné de cette répartition. L’absence de données au sein d’une maille peut être interprétée comme une présomption d’absence du taxon au sein de cette maille, voir pour les espèces les mieux connues, comme une absence. La granularité de l’information reste l’observation. S’il y a n observations pour une maille donnée, il reste n lignes d’information. Une distribution de référence est le résultat de la consolidation de données d’observation pouvant provenir de différents jeux de données ou récoltées dans le cadre du programme ayant pour finalité la constitution de ce jeu de données. Les jeux de donnée constitués font l’objet d’un archivage, de la création de métadonnées le décrivant et l’objet d’une mise à disposition dans le cadre du SINP sous forme de flux.

    Référence: 

    Note sur les données de référence et données de synthèse, MNHN

    Technique - Informatique

Donnée d’observation
  • Les données d’observation [naturalistes] correspondent généralement à des données issues des relevés de terrain lors des inventaires, des suivis ou des études d’un groupe taxonomique, d’un espace, ou même d’un paysage. Elles peuvent également être issues de dépouillement de bibliographie ou d’informations issues de capteurs (radar, satellite, …).

    Référence: 

    D’après le GT Standard de métadonnées

    Technique - Informatique

Donnée de collection
  • Les données de collection correspondent aux données bancarisées dans des collections, comme les herbiers, ou encore des collections photographiques dans le cas du paysage.

    Référence: 

    GT Standard de métadonnées

    Technique - Informatique

Les données de collection correspondent aux données bancarisées dans des collections, comme les herbiers, ou encore des collections photographiques dans le cas du paysage.


Donnée de maillage
  • Donnée particulière représentant via un traitement spécifique plusieurs données d’observation a priori homogènes dans la cellule d’un maillage normalisé.

    Technique - Informatique

Donnée de synthèse
  • Ce sont des informations créées soit directement à partir de données-source ou de données élémentaires d'échange, soit à partir d’une combinaison  de données-source ou DEE avec d’autres données ou informations qui ne seraient pas soumises à ce protocole. Elles constituent une représentation particulière et significative de la biodiversité ou des paysages en réponse à  une problèmatique précise (par exemple carte ou tableau produit par extraction partielle, agrégation, interpolation, juxtaposition, croisement, données corrélées, indicateurs, indices, etc.).

    Référence: 

    Projet de protocole SINP V2 - 29/10/2012

    Technique - Informatique

Donnée élémentaire
  • En modélisation des systèmes d’information, les données élémentaires sont, parmi les données dont la décomposition n’a pas de sens, celles qui ne peuvent pas être obtenues à partir d'autres données. L’ensemble des données élémentaires compose le dictionnaire des données. En algorithmique et programmation, une donnée élémentaire est une donnée non décomposable et ce, quel que soit le mode d’obtention de sa valeur (passage par argument, saisie ou calcul). On parle également de variable simple (expression conseillée).

    Référence: 

    Réseau CERTA cité par SIE

    Technique - Informatique

En modélisation des systèmes d’information, les données élémentaires sont, parmi les données dont la décomposition n’a pas de sens, celles qui ne peuvent pas être obtenues à partir d'autres données. L’ensemble des données élémentaires compose le dictionnaire des données. En algorithmique et programmation, une donnée élémentaire est une donnée non décomposable et ce, quel que soit le mode d’obtention de sa valeur (passage par argument, saisie ou calcul). On parle également de variable simple (expression conseillée).


Donnée géographique
  • Toute donnée faisant directement ou indirectement référence à un lieu spécifique ou une zone géographique.

    Référence: 

    Article L. 127-1 du code de l’environnement

    Juridique
  • Toute donnée faisant référence à un lieu spécifique ou une zone géographique. Les données géographiques peuvent être de 3 sortes : i) - les objets géographiques (bâtiments, routes, zones urbanisés, forêts, parcelles, limites de communes, etc.) que l’on peut visualiser par superposition aux référentiels ; ii) les référentiels géographiques (cartes ou plans, photographies aériennes, images satellitaires), qui servent surtout de fond de plan pour la présentation des autres données ; iii) les données proprement dites, généralement rattachées à l’un de ces objets géographiques (voir données brutes, données de synthèse).

    Référence: 

    Directive 2007/2/CE du 14 mars 2007 établissant une infrastructure d'informations géographiques dans la Communauté Européenne (INSPIRE)

    Technique - Informatique

Toute donnée faisant directement ou indirectement référence à un lieu spécifique ou une zone géographique.


Données de référence
  • Une donnée de référence est une donnée d’observation validée nationalement qui participe à l’élaboration de la distribution de référence ou d’un jeu de données de référence pour un taxon donné. Au niveau national, les données d’observation ne sont pas validées une à une mais dans leur ensemble (critères biogéographiques, écologiques etc.). Les données apparaissant aberrantes sur une carte de distribution sont invalidées. Les autres données seront qualifiées de données de référence.

    Référence: 

    Note sur les données de référence et données de synthèse, MNHN

    Technique - Informatique

Données de référentiel
  • Ce sont les données utiles à l'interopérabilité des systèmes d’information, basées sur des nomenclatures, servant notamment à l'établissement des standards d'échanges de données élémentaires (TAXREF, système de coordonnées, limites administratives, mailles, etc..).

    Référence: 

    D’après le Projet de protocole SINP V2 - 29/10/2012

    Technique - Informatique

Droit applicatif de saisie
  • Possibilité pour un opérateur de disposer de droits lui permettant de saisir « au nom de » l’observateur. Ce droit est distinct du rôle (« je valide » ou « je détermine »).

    Référence: 

    Compte-rendu du GT outil de saisie naturaliste -  saisie des données, gestion des métadonnées, validation et ergonomie

    Technique - Informatique